Bienvenue

Bienvenue, nous proposons quotidiennement à la lecture un texte biblique, nous voulons que ce moment soit un temps de méditation et d'enrichissement commun autour de la parole de Dieu.
Nous proposons à la lecture une semaine sur deux un passage du Nouveau Testament, puis un passage de l'Ancien Testament. Le dimanche, un psaume est proposé à la lecture.
Ces textes ne se veulent pas des affirmations péremptoires de ce qu'est l'interprétation de la Bible, mais juste des méditations quotidiennes qui nous l'espérons pourrons enrichir votre propre méditation et votre propre interprétation de la Parole de Dieu.

Ces commentaires ne sont en rien représentatifs de l'enseignement de l'Église Evangélique Libre de Périgueux, ils sont juste une petite discussion entre amis.

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Mardi 12 février 2 12 /02 /Fév 21:00

Hébreux 12 : 1 - 3

 

1 ¶ Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte,

2 ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.

3 Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l’âme découragée.

 


Le dire autrement : ( Ceci n'est pas le texte de la Bible, mais juste une paraphrase tentant de mettre en évidence les idées contenues dans le texte biblique )

 

1

Il nous faut appliquer ses paroles à nous-mêmes, car nous devons prendre exemple que tous ces témoins dont nous venons de parler. Nous devons rejeter tout ce qui est inutile et pesant, mais nous devons surtout rejeter le péché dans lequel nous tombons si facilement. Nous devons courir sans nous lasser, la course dans laquelle nous sommes engagés.

2

Nous devons fixer toute notre attention sur Jésus qui est le leader de notre foi et qui le rendra parfaite. Jésus, qui, au lieu de jouir de la joie dont il pouvait jouir dans la présence de Dieu a accepté de mourir sur la croix. Il n'a pas fait attention à la honte d'être traité comme le dernier des hommes, mais maintenant il est assis à la droite de Dieu.

3

Faites donc attention à celui qui a supporté calmement une telle révolte contre sa personne de la part des pécheurs. Si donc vous regardez à Jésus vous ne vous lasserez pas et votre âme ne tombera pas dans le découragement.

 


Commentaires :

1 ¶ Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte,

 

  • L'auteur dans la chapitre précédant s'était lancé dans une magnifique démonstration sur la foi présente dans l'Ancien Testament, maintenant il veut que nous appliquons ces paroles à nous-mêmes. Car nous ne pouvons pas juste admirer la parole de Dieu et ne pas la mettre en pratique.

  • Nous devons donc prendre exemple sur ces gens qui par la foi ont vécu et par la foi sont morts, ils sont pour nous des témoins indiquant comment nous pouvons et nous devons vivre.

  • La première des choses que nous devons faire c'est de rejeter tout fardeau. Tout ce à quoi nous nous attachons, mais qui est parfaitement inutile dans la course que nous devons mener pour parvenir à la vie éternelle.

  • L'auteur nous présente ici la foi comme une épreuve sportive dans un stade. Les Grecs étaient très friands de ces jeux et savaient les efforts auxquels devaient se soumettre ceux qui voulaient participer à ces jeux. Paul reprend à plusieurs occasions cette métaphore du sport pour parler de la vie chrétienne.

  • Celui qui est engagé dans une épreuve sportive ne se charge pas de fardeaux inutiles, il prend juste ce qui lui est nécessaire pour pratiquer sa discipline. Nous de même nous devons nous défaire de tout ce qui n'est pas essentiel à notre course avec Christ.

  • Le péché est comparé à un vêtement flottant qui gêne l'athlète dans sa course, car ses mouvements sont gênés. Le péché de même nous enveloppe et si nous ne nous en séparons il sera une entrave sans notre marche avec Christ.

  • Nous avons aussi besoin de persévérance. Nul ne peut devenir un athlète sans faire de nombreux efforts et avoir de la persévérance dans son entraînement. Les bonnes décisions ne servent à rien si elles ne sont pas suivies de persévérance.

 

 

2 ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.

 

  • Celui qui dispute une épreuve sportive n'a qu'un seul but, arriver au terme de sa course le plus rapidement possible, il a les regards fixés sur la ligne d'arrivée. Nous de même ne devons pas nous perdre en considérations inutiles, nous devons avoir les yeux fixés sur Jésus qui est pour nous le but de notre course terrestre.

  • Jésus est celui qui nous a donné envie de participer à cette course dans laquelle nous sommes engagés par la foi, mais il est aussi le but de notre foi, c'est en lui que nous espérons pour notre salut et pour la vie éternelle.

  • Le mot grec utiliser pour traduire le chef, l'auteur est archegos et signifie littéralement : Prince, chef. On pourrait le rendre dans la language d'aujourd'hui par : Leader.

  • Jésus est celui qui le premier a remporté la victoire sur la mort par la foi. Il nous ouvre donc un chemin nouveau qui nous conduit dans la présence de Dieu, il est donc pour nous un leader, celui qui entraîne à sa suite notre foi.

  • Non seulement il veut que nous marchions dans les sentiers de la foi, mais il a aussi le puissance de nous garder et de mener notre foi à la perfection. Lorsque nous observons le peu de foi que nous avons nous comprenons tout de suite que nos efforts pour parvenir à la perfection sont vains, mais Jésus, demeurant en nous par son Esprit à la puissance pour faire que nous parvenions au but de notre course.

  • En vue de la joie qui lui était réservée : On peut aussi traduire par : Au lieu de la joie qui lui était proposée.

    • Jésus a renoncé à la joie dans laquelle il pouvait vivre éternellement dans la présence de Dieu et a préféré mourir sur la croix pour que nous vivions

    • Jésus a renoncé à la joie terrestre dans laquelle il aurait pu vivre.

Les deux sens ne s'excluent pas pas et même se complètent. Jésus aurait pu vivre éternellement en Dieu dans la paix et la joie, mais il a choisi de venir sur la terre pour nous sauver, et une fois sur la terre il aurait encore pu refuser de subir cette épreuve, mais par amour pour nous il a été au bout du chemin que Dieu avait placé devant lui.

3 Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l’âme découragée.

 

  • Nous devons regardez à Jésus et voir avec quelle constance il a supporté l'opposition de ceux qui ne voulaient pas entendre parler de Dieu.

  • Il a porté jusqu'au bout nos péchés, il les a portés sur la croix pour nous. C'est pour cette raison que nous pouvons rejeter tous les fardeaux et tous les péchés qui nous pèsent car ils les a portés à la croix pour nous et nous n'avons plus besoin d'en porter le poids.

  • Nous devons devenir des imitateurs de Jésus et suivre l'exemple de foi et de persévérance qu'il nous a laissé.

  • Si nous ne gardons pas Jésus comme but final de notre vie, nous nous découragerons un jour ou l'autre et nous perdrons de vue le but de notre vie et sans but nous nous fatiguerons et notre âme sera découragée et nous finirons par ne plus marcher dans la foi.

  • Les épreuves que nous pouvons rencontrer dans notre vie sont normales et elles ne sont rien en comparaison de ce que Christ a du subir pour que parvenions au salut. Ne nous décourageons pas parce que nous rencontrons des épreuves, mais au contraire prenons ces épreuves comme un moyen de nous confier encore plus en celui qui peut nous délivrer de tout mal.

 


A méditer :

Ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu.

( Verset 2 )


Par Didier - Publié dans : Hébreux
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés